1.7.0 À la recherche de Samuel Papineau.
     (annexe 1)




Dictionnaire biographique du Canada, Université Laval©

PAPINEAU, dit Montigny, SAMUEL,  (1670-1737)

soldat, censitaire des Sulpiciens à la côte Saint-Michel, île de Montréal, né à Montigny en Poitou, fils de Samuel Papineau, commerçant, et de Marie Delain (Delair), inhumé le 23 avril 1737 à Sault-au-Récollet.
Samuel Papineau faisait partie de la compagnie du sieur d’Andresy, arrivée à Québec en 1688 ; ce dernier, décédé au cours de la traversée, fut remplacé par M. Aloigny de La Groye. Durant dix ans, Papineau servit fidèlement sous M. Buade, comte de Frontenac et M. de Callière, puis il fut licencié.
Le 25 avril 1699, il acquit des Sulpiciens une concession de 60 arpents à la côte Saint-Michel.
Il vendit cette terre à Jean Guillebert, dit Laframboise, en 1705, et obtint un nouveau titre de concession à la Rivière-des-Prairies en 1711, titre qu’il conserva jusqu’à son décès en 1737.*
Il ne laissait que peu de biens, comme l’atteste l’inventaire après décès.**
Le 6 juin 1704, Samuel Papineau avait épousé, à la Rivière-des-Prairies, Catherine Quevillon (1686-1781) et ils eurent neuf enfants. Cette dernière avait été enlevée par les Iroquois et rachetée après plusieurs années de captivité ; elle se maria quatre fois et mourut à l’âge de 95 ans.
Simple soldat, Samuel Papineau s’occupa surtout des terres qui lui furent concédées à partir de 1699.*
Il est l’ancêtre des familles Papineau du Canada.

- AJM, Documents judiciaires, 29 juill. 1738; Registre des audiences, 31 juill. 1739, 12 janv. 1740; Greffe d’Antoine Adhémar, 5 nov. 1705; Greffe de Jacques David, 11 mars 1720; Greffe de Pierre Raimbault, 25  avril 1699, 8 juin 1704, 29 janv. 1711, 29 juill. 1738.
— Généalogie de la famille Papineau au Canada, BRH, XXXIX (1933) : 331-346, 483-494.
— Jean Leclerc, Les capitaines d’infanterie 1683-1689, MSGCF, XI (1960) :163-167.

Auteur, (vers 1960): Roland C. Auger, archiviste et généalogiste

Dictionnaire biographique du Canada, Vol.II, p 530.
© Université Laval





Mise au point par J-Y. Papineau, juin 2000.

*
Il faut corriger cette erreur car Samuel habitera toujours le terre originale.

1.- Ils ont bien vendu une terre à Laframboise en 1705, aussi située à Côte-St-Michel,  mais c'est celle héritée par son épouse, Catherine Quevillon, veuve de Guillaume Lacombe dit Saint-Amand décédé en 1703 après quatre mois de mariage. Il l'avait aussi acquise des sulpiciens en 1699.
2.- La nouvelle terre acquise en 1711 à Rivière-des-Prairies fut cédée à la mère de Catherine, veuve Jeanne Huneault Quevillon et à son nouveau mari, Pierre Taillefer, compagnon d'armes de Samuel dans la compagnie du marquis de La Groye. Cette terre que Samuel avait achetée pour ses dettes, est mitoyenne de la terre de Jean-Baptiste Quevillon, le frère de Catherine Quevillon Papineau.

**
L'inventaire notarié après le décès de Samuel en 1737 décrit dans le détail la terre originale de 1699. Dans des actes notariés subséquents, la veuve et huit des neuf enfants cèdent leur part d'héritage de cette terre originale à leur frère Pierre Papineau dit Montigny.