Papineau-Histoire-Qc.ca
LES PAPINEAU DU QUÉBEC 
                    et d'ailleurs
Première génération:
Samuel Papineau dit Montigny (1670-1737)

1.7.6 Charles Henri d'Aloigny,
marquis de La Grois, (aussi écrit De La Groye).

On trouve dans la transription informatisée de l'état civil de la Nouvelle-France, (PRDH, 1621-1799), de nombreuses mentions du successeur du défunt capitaine d'Andrésy: le capitaine d'Aloigny, devenu marquis de La Grois au décès de son père.
On peut imaginer son apparence par la reconstitution faite par Michel Pétard d'un officier des Troupes vers 1690.

Il assistera aux mariages et baptêmes dans les familles de ses soldats. On peut présumer que la majorité d'entre eux sont avec lui depuis qu'il a pris la relève du capitaine d'Andrésy. On aura ainsi retrouvé une quinzaine de soldats de cette compagnie, la plupart ayant des liens de lieux et de circonstances avec Samuel Papineau.
Il y a donc conflit de dates dans la généalogie du généalogiste Denis-Benjamin II Papineau selon qui Samuel serait arrivé en 1694, sous M. Aloigny, capitaine d'une compagnie franche. À son crédit cependant, il a sans doute été le premier à découvrir dans les régistres poussiéreux encore à l'état de manuscrits que Jean Pouget dit Gris Delin, originaire de Villamblard au Périgord, marié à Montréal le 19 janvier 1699 en présence du marquis De La Grois, était voisin, ami et témoin de Samuel Papineau à son contrat de mariage du 6 juin 1704. Sur la carte de la seigneurie de Montréal que le supérieur des Sulpiciens, Vachon de Belmont, fait dresser en 1702, les deux comparses apparaissent sous leur seul nom de guerre: Montigny et Grisdelin tous deux censitaires à la Côte-St-Michel de Montréal.

En l'absence de documents plus précis, comme les rôles d'embarquement des soldats des Détachements de la Marine, nous pouvons affirmer qu'il existe assez d' anciennes et de nouvelles preuves circonstantielles pour affirmer que Samuel Papineau dit Montigny est bel et bien arrivé en Nouvelle-France en 1688 avec la compagnie du capitaine d'Andrésy et sera par la suite dans celle du marquis De La Grois.

à faire:
- Participation à diverses campagnes, autour de Montréal, au Fort Cataracoui, chez les Iroquois avec Frontenac en 1696.
- Évaluations, promotions, mariage,: Archives de l'état civil, des Colonies et de la Marine.



voir le Dictionnaire biographique du Canada de l'Université Laval© qui lui consacre une notule sous le nom de Aloigny de La Groye.                                   SUITE >>>